image
image

image

image
image
 

Boersch, Klingenthal, St. Léonard, un riche Patrimoine

 

Typique du piémont alsacien, Boersch est un bon exemple des villes médiévales. Ainsi à l’intérieur de la cité, l’organisation des maisons  a un caractère résolument urbain.
Les traces médiévales sont aujourd’hui peu nombreuses et le style Renaissance prédomine, offrant au visiteur de nombreuses caractéristiques de l’époque, comme les escaliers de pierre à vis logés dans une tourelle.

La place de la Mairie  est la plus riche en bâtiments d’époque, avec notamment l’Hôtel de Ville. On y trouve également un puits à six seaux daté de 1617.
Dans la rue des Remparts, on peut encore admirer la maison d’un boucher (voir la clé de l’arc de la porte) et celle d’un tonnelier-gourmet avec un rez-de-chaussée en pierre abritant, à l’époque, le cellier et le pressoir.
Plus loin, une boutique nous rappelle l’importance de l’activité viticole.
Dans la rue du Dôme, l’ancienne maison des chevaliers teutoniques a été construite en 1499 sur ordre du commandeur de Strasbourg.

Il est impossible de visiter Boersch sans se rendre dans ses deux annexes : Saint-Léonard, lieu d’une ancienne abbaye où est installé l’atelier Spindler et Klingenthal, où fut créée ex nihilo en 1730 une manufacture royale d’armes blanches avec son village pour les ouvriers, certainement moins bucolique que la vénérable cité, mais tout aussi intéressant pour apprendre l’histoire de la région.
 

Texte C. Delon
Extrait du « Massif des Vosges »


BOERSCH est jumelée avec CHATEL (Haute-Savoie) et OHLSBACH (Allemagne).



image image image image image image image image Vous pouvez télécharger ici les plans de Boersch et de Klingenthal



image